Chronique Le Courant d’art de Bezian

  • Bezian
  • Coll. «Coll. « Noctambule »»
  • Soleil
  • 02/12/2020
  • 54 p., 18.95 €

Christine Jankowski Librairie Tome 19 (Revel)

Un accordéon joliment accordé, qui joue la musique de la géométrie de Byrne sur les notes de couleurs de Mondrian. Car c’est bien d’un accordéon qu’il s’agit et non d’une BD formelle avec bulles et vignettes. Cet ouvrage cartonné prend la forme d’un va-et-vient du langage chromatique d’Oliver Byrne, à la passion de Piet Mondrian un siècle plus tard. Byrne reprend les principes d’Euclide en les transformant en géométrie, Piet Mondrian s’en inspire pour créer son style, qui lui-même inspira la haute couture. Dans cette formule originale de l’accordéon, la joute amoureuse se fait artistique, les rivalités masculines se font créatrices. Mondrian participe au mouvement d’avant-garde transdisciplinaire et à la revue De Stijl, Walter Gropius crée le Bauhaus, mouvement clé de l’art urbaniste européen. Au cœur de leur création, les formes géométriques, les trois couleurs primaires et le noir. Bezian est un artiste libre, rêveur, au trait incisif et musical, son Courant d’Art est un superbe mariage de l’art et de la BD.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@