Chronique Chambres noires de Karine Giebel

Anne-Sophie Poinsu Librairie Le Failler (Rennes)

Karine Giebel surprend par sa prose incisive, juste, acérée autour d’un recueil de nouvelles noires, engagées et humanistes. Les titres des nouvelles sont autant de clins d'œil à des films que la romancière apprécie. Ses personnages nous happent littéralement par leur parcours de vie, leur trajectoire édifiante. Ce sont les héros oubliés du quotidien auxquels la romancière prête sa plus belle plume. Il y a cette vieille dame confinée en EHPAD et qui fut une héroïne oubliée de l'Histoire ou encore cette femme de ménage qui se bat de toutes ses forces pour reprendre le contrôle de sa vie. Mais il semble que pour certains, les dés soient pipés. L’on vous met au défi de rester de marbre face à ces tranches de vie écrites au noir, au dénouement percutant faisant un peu l’effet d’un seau d’eau glacée en plein hiver. Écrire des nouvelles quand on est habitué aux romans (et pour Giebel, souvent très épais !) n’est pas chose aisée, la romancière française relève brillamment le défi !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@