Jeunesse

Briony May Smith

photo libraire

L'entretien par Clotilde Audibert

Librairie Quai des mots (Épinal)

À l'occasion de la sortie en France de son nouvel album Mon amie la petite sirène, paru chez Gallimard Jeunesse, l’auteure Briony May Smith nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions concernant son travail et ses sources d'inspiration.

Quelles sont vos sources d’inspiration pour la réalisation de vos albums ?

Briony May Smith – J’ai passé mon enfance à lire et à dessiner des créatures fantastiques, des fées, des licornes et des sirènes. Je n’ai pas changé, au fond ! Le folklore et la nature sont ma source d’inspiration. Je m’en sers pour planter le décor de mes histoires. Pour Mon amie la licorne, je suis allée marcher en Écosse afin de m’imprégner du paysage. La licorne est l’animal emblématique du pays, c’est donc là-bas que j’ai installé la famille de Lily, dans une contrée suffisamment reculée pour abriter une horde de licornes ! Je voyais bien un bébé licorne au pelage moucheté se perdre dans des collines embrumées. Mon amie la petite sirène est situé dans les Cornouailles. C’est là que j’ai étudié l’illustration, à la Falmouth University, et que je me suis passionnée pour les légendes folkloriques locales, avec leurs monstres marins, leurs sirènes, leurs naufrages et leurs lutins. La mer était ma destination préférée quand j’étais petite : dans l’eau, j’adorais jouer à la sirène, nager au milieu des rochers, explorer les fonds marins. J’ai donc eu l’idée de combiner les deux. J’espère que chacun y reconnaîtra son bord de mer favori.

 

Comment travaillez-vous vos illustrations ?

B. M.-S. - Quand je travaille sur un manuscrit, je dessine les personnages et les vignettes, je laisse venir les idées, et si le lieu s’y prête, je sors avec mon carnet de croquis étudier les éléments de décor. En Cornouailles, je suis allée voir le siège de la sirène de l’église de Zennor, lieu d’origine de l’une des plus célèbres légendes de sirène. J’ai fait beaucoup de recherches sur les écailles de poissons et leur manière de capter la lumière, sur la transparence des vagues et le reflet de l’eau sur les fonds marins. Le soir, j’allais sur la digue de Falmouth observer la danse de la lune sur la surface de la mer. On retrouve tout dans la dernière planche de Mon amie la petite sirène. Les illustrations sont réalisées avec un mélange de techniques.

 

Quels sont les projets qui vous tiennent à cœur pour cette nouvelle année ?

B. M.-S. - J’ai travaillé l’an dernier avec des auteurs merveilleux. J’ai hâte d’en dire davantage… Je prépare de nouvelles histoires. Et je suis très heureuse de la sortie de Mon amie la petite sirène en France !

 

 

À propos du livre

Océane, la meilleure amie de Zoé, est une sirène. Zoé aimerait beaucoup l'inviter chez elle pour lui montrer sa chambre et ses trésors. Heureusement, chaque année, un évènement incroyable se produit. Le temps d'une nuit, le peuple des mers peut venir nager dans les airs à la rencontre des humains. Les deux amies vont alors vivre une aventure palpitante ! Le thème aquatique de cet album donne l'occasion à l'auteure de nous offrir des illustrations éblouissantes de finesse et de poésie. Les chevelures des sirènes ondoient dans l'océan, les baleines majestueuses volent dans les airs tels de grands oiseaux. Le charme des sirènes a une nouvelle fois opéré !