Dossier Maman est là ! de Ichinnorov Ganbaatar

Clémence Rocton Médiathèque Louis Aragon (Le Mans)

Rappelez-vous la berceuse « Colas mon p’tit frère ». Où est la maman ? Pas loin. Elle est en haut. Dès son plus jeune âge, nous nous évertuons à rassurer notre bébé. Deux albums mettent les mamans à l’honneur en ce début d’année : Maman est là ! chez Syros, et Maman Houtuva ? au Seuil Jeunesse.

Ces deux albums, bien que très différents, ont pour thème commun la mère et notamment sa force et sa persévérance face à des situations difficiles ou compliquées. Syros a pris le parti de nous offrir un conte traditionnel illustrant la présence de la mère et son côté protecteur. Ichinnorov Ganbaatar et Baasansuren Bolormaa nous plongent au cœur des steppes de Mongolie, au fond de la taïga, dans une yourte où nous retrouvons une mère et son nouveau-né. Si cet ouvrage met en avant une autre manière de vivre dans un pays lointain, il raconte avant tout les risques qui pèsent sur ce bébé convoité par un renard. En effet, chaque soir lorsque la maman s’absente pour s’occuper de ses rennes, un étrange visiteur s’introduit à l’intérieur de la tente dans le but de repartir avec le bébé. Mais l’animal sous-estime l’amour maternel et son intuition. Jamais celle-ci n’abandonnera au renard le petit être. On dit souvent que les mères ont un sixième sens et ce conte le prouve, car si le renard est rusé, la mère l’est encore plus et met au point des stratagèmes afin de duper l’animal. Maman est là ! est une invitation à découvrir les traditions mongoles. Si le conte se veut traditionnel, les illustrations classiques mais douces inspirent la chaleur maternelle et montrent que les mères sont prêtes à tout pour sauver leurs petits. Cette idée se retrouve sous une forme plus humoristique dans Maman Houtuva ? de Vincent Malone et Soledad Bravi. Le duo d’auteurs réalise ce que l’on pourrait appeler un « OLNI » (Objet Littéraire Non Identifié). Entre humour et jeux de mots, cet album aux couleurs chatoyantes décrit une situation bien connue des parents : le questionnement des enfants. Ici, Vincent Malone a décidé de construire son texte autour de la question du départ de la mère et de toutes les expressions de la langue française qui peuvent être utilisées afin d’y répondre. Ainsi la super maman créée par Soledad Bravi se verra tour à tour confrontée à des situations du quotidien qui se transformeront, sous les traits de l’illustratrice, en de véritables missions commando. Une fois que vous aurez refermé le livre, vous n’utiliserez plus les expressions telles que « couper les cheveux en quatre », « aller à un dîner d’affaires » ou « lancer une machine », de la même manière ! Si la présence de la mère est un thème récurrent dans les ouvrages jeunesse, voici deux versions qui, bien que très éloignées l’une de l’autre, plairont aux grands comme aux petits.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@